Pastysse 51 : la planète sans eau

pastysse 51

Sur Pastysse 51, l’eau n’existe pas. Il y a pourtant des fleuves, des lacs, des rivières, des océans, et même des habitants. Alors quoi ?

À proprement parler, il y a bien de l’eau sur Pastysse 51, mais pas à l’état pur. Là où vous trouveriez de l’eau (salée ou pas) sur une planète décente, vous trouverez sur Pastysse 51 un excellent cocktail blanchâtre anisé et alcoolisé à 45°, « D’où le 51 » aiment expliquer ses habitants ; « Enfin on se comprend » expliquent-ils encore. Mais comment donc une société bâtie autour de l’alcool en lieu et place de l’eau s’organise-t-elle ?

Les après-midis sont dédiés à la sieste

« Être à moitié pompette tout l’après-midi, c’est ancré dans notre culture. »

Les pastyssois ne connaissent que les demi-journées de travail. Le climat plutôt chaud tout au long de l’année et l’alcool gratuit constamment à portée de gobelet en sont les causes directes. De nombreuses machines à filtrer l’alcool furent pourtant installées à une époque sur tous les lieux de travail des pastyssois. Le gouvernement de Pastysse 51 aurait effectivement préféré que ses citoyens soient actifs tout au long de la journée, mais les pastyssois ont vite flairé l’entourloupe, et se sont bien gardés d’utiliser ces filtres à alcool pour autre chose que la toilette : « Être à moitié pompette tout l’après-midi, c’est ancré dans notre culture. On ne pourra jamais changer çà ! » me disait ce matin un pastyssois.

Une économie prospère malgré tout

« Ça devient carrément indécent! »

Nous le savons, l’alcool est un business juteux. Et lorsque l’on a quasiment rien à faire avant de mettre son breuvage en bouteille et qu’on en dispose en quantité quasi-infinie, l’affaire devient vite très rentable en plus d’être pérenne. La boisson, commercialisée sous le nom de la planète éponyme, rencontre un franc succès dans les systèmes planétaires alentours. Les pastyssois peuvent faire la sieste sur leurs deux oreilles, d’autant plus qu’aucune planète voisine n’a été identifiée comme conquérante. Nuelli Lodus, un des plus grands experts en géopolitique spatiale, déclarait il y a peu à ce propos : « Si en plus il n’y a personne pour venir piller leurs ressources, c’est du n’importe quoi là ! Ça devient carrément indécent ! »

Des poissons complètement ivres

Pour l’anecdote, le taux d’alcoolisme chez les habitants de Pastysse 51 n’est curieusement pas plus élevé qu’ailleurs. C’est en revanche le monde sous-marin qui trinque : des poisson-chats qui aboient comme des chiens ; des morues qui font le tapin en fumant des saumons ; ou encore des poissons rouges qui se mettent à retenir les dates historiques, alors que les baleines boivent pour oublier qu’elles sont grosses.

Fascinant…

Allez, encore un petit verre.

courrier_intergalactique_logo

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Ces boutons de partage sont une anomalie spatio-temporelle. Afin de ne pas perturber l'équilibre de l'univers, leur utilisation est vivement déconseillée. Mais d'un autre côté, n'est-ce pas déjà le foutoir dans ce bas cosmos ?