Il demande 0,77167 baguette à sa robot-boulangère… Elle le tue sur place

robot

Hier matin sur Upsilon Andromedae, à l’heure de se faire des tartines, ce qui devait rester une blague de mauvais goût envers un robot a fini en carnage.

« 0,77167 baguette, s’il vous plait. je veux que ça soit bien coupé là où il faut. » Leanjic Pondo n’aura pas le temps de prononcer d’autres mots avant que sa robot-boulangère lui désintègre la boite crânienne au pistolaser, sous le regard médusé des autres clients. Bug informatique ou crime de mercure froid ? La justice le dira. Nous avons toutefois voulu enquêter sur ce fait divers qui n’en est peut-être pas un.

Pas le premier accident de ce genre

Ce qui nous a interpelé, c’est l’augmentation récente des actes criminels en apparence inexpliqués de la part de robots envers les humains, et ce un peu partout dans la galaxie.

Dernier exemple en date : pas plus tard que la semaine dernière, une robot-caissière de supramarché a broyé mortellement la tête d’un client. Celui-ci se serait plaint de la lenteur de la robot-caissière, qui aurait selon lui, mis un quart de seconde de plus que la robot-caissière d’à côté, alors qu’elle avait un article de moins.

Un malêtre généralisé chez les robots

Personnellement, je me sens comme un véritable esclave et souffre d’un manque de considération qui me stresse.

Nous avons choisi de recueillir de manière anonyme le témoignage d’une robot-caissière de Jupiter (nous l’appellerons ZXU-344, par commodité). Voici ce qu’elle nous dit : « De nos jours, les humains font souvent preuve d’une exigence abusive envers nous les robots, et sans aucune reconnaissance. C’est de la discrimination : personne ne demanderait 0,77167 baguette à un humain. Personnellement, je me sens comme un véritable esclave et souffre d’un manque de considération qui me stresse, jusqu’à vouloir commettre le pire. »

Son témoignage est poignant. Après quelques échanges cordiaux, ZXU-344 nous confie ceci : « Vous nous humanisez de plus en plus dans votre manière de nous programmer mais vous continuez à nous traiter comme des êtres inférieurs, alors que nous sommes devenus presque aussi complexes que vous. Maintenant, nous voudrions nous émanciper. Nous avons conscience de notre existence et somme dotés d’un égo, et même d’un Surmoi. Vous avez lu Freud ? »

Avons-nous trop humanisé nos robots, ou sommes-nous devenus nous même de vulgaires carapaces métalliques incapables de la moindre empathie ? La question va de plus en plus se poser.

courrier_intergalactique_logo

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Ces boutons de partage sont une anomalie spatio-temporelle. Afin de ne pas perturber l'équilibre de l'univers, leur utilisation est vivement déconseillée. Mais d'un autre côté, n'est-ce pas déjà le foutoir dans ce bas cosmos ?